Une chute de Ryder Hesjedal sème le trouble…

Lors de la 7ième étape du la Vuelta 2014 entre Alhendin et Alcoudete (169km)  le coureur de l’équipe Garmin Sharp Ryder Hesjedal chute. Ce qu’il se passe après est vraiment surprenant…

Une fois à terre le vélo continue d’avancer et prend même de la vitesse !

Pour vous faire une idée, visionnez la vidéo de la chute

Les suspicions de vélo électrique sur les grands Tours n’est pas nouvelle. Après Fabian Cancellara en 2010, c’est au tour de Ryder Hesjedal de susciter de nombreuses interrogations.

A la lecture des différents commentaires sur Internet, plusieurs éléments sont troublants dans cette vidéo. Une fois à terre, nous pouvons deviner que la roue arrière au contact de la route et suite aux frottements avec le bitume s’arrête puis reprend de la vitesse.

Autre élément qui sème le trouble est la direction que prend le vélo une fois au sol et  la chaussure du coureur désolidarisée de la pédale. En effet, le vélo devrait continuer de glisser vers la glissière de sécurité. Or, le vélo tourne sur lui même et semble remonter dans la pente avant d’être écrasé par la moto.

Bref tout ceci ne sont que des suppositions et les ingénieurs et autres physiciens parleront d’inertie rotative et autres points de pivot de la roue avant permettant au vélo de tourner sur lui même de cette manière… Une vidéo d’Alex Rasmussen pour expliquer le comportement du vélo :

Par ailleurs, où se cache le potentiel moteur (dans le moyeu ?) ? Comment se fait-il que le pédalier ne bouge pas ? Toutes ces questions resteront probablement sans réponse, comme l’ont été celles émises lors de  l’affaire Cancellara…

Et vous quel est votre sentiment à ce sujet ? Encore une polémique de plus dans le vélo de route ?

Le débat est ouvert !

 

Alltricks

0 Commentaires

Pas de commentaires...

Il n'y a pas encore de commentaires, mais vous pouvez être le premier à commenter cet article.

Ecrire un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée. Les champs marqués sont obligatoires*