Comment choisir son cuissard vélo ?

Le cuissard vélo est un élément indispensable au confort du cycliste, pour une sortie courte comme pour une sortie longue, en vélo de route ou en VTT, il est essentiel de bien choisir son cuissard pour rouler confortablement. L’offre sur le marché est large et les marques ne cessent d’innover pour proposer des modèles toujours plus techniques alors comment s’y retrouver et comment choisir le bon cuissard ?

Le cuissard vélo : confort et maintien

Un cuissard vélo doit avant tout vous apporter un bon maintien des muscles et une grande liberté de mouvement pendant l’effort. On retrouve ces qualités sur tous les cuissards vélo puisqu’ils sont conçus dans un tissu élastique et respirant, la différence se fera au niveau du maintien du muscle avec les cuissards de compression. Ce sont des modèles haut de gamme qui offrent un meilleur retour veineux et diminuent la fatigue musculaire, ce qui permet de parcourir plus de kilomètres et d’optimiser les performances. Ils sont aussi plus chers, on choisira ce type de cuissard pour des sorties longues et la recherche de performance.

Autre paramètre important à prendre en compte pour gagner en confort : les coutures. Veillez à ce qu’il y ait le moins de coutures possibles au niveau des points d’appui pour éviter les irritations.

Pour quelle saison ?

Il existe des cuissards courts pour l’été, des corsaires pour la mi saison et pour l’hiver des cuissards longs, plus ou moins épais, imperméables et isolants pour garder la chaleur, vous pourrez donc rouler en toutes saisons !

Les cuissards courts sont équipés de bandes en silicone pour un bon maintien au niveau des cuisses, attention à ce que celles-ci ne serrent pas trop pour ne pas avoir la circulation coupée.

Quel type de peau de chamois ?

Les cuissards vélo sont tous équipés d’une peau de chamois, aussi appelée insert, pour absorber les chocs et éviter les irritations dues aux frottements à répétition lors du pédalage. Elles existent en plusieurs épaisseurs, il conviendra de choisir une peau de chamois bien épaisse en gel pour les sorties longues, un insert moins épais en mousse suffira pour des sorties qui ne dépassent pas les 3 heures. Certaines marques comme POC ont développé des modèles haut de gamme avec des inserts contenant de la silicone pour offrir la meilleure protection possible au coureur cycliste en fonction des différentes positions qu’il adopte sur la selle.

Un cuissard vélo se porte sans sous-vêtements, les inserts sont donc prévus en conséquence et sont  fabriqués dans une matière hypoallergénique et traitée antibactérien. Un lavage à la main est conseillé après chaque sortie pour ne pas abîmer la peau de chamois.

cuissards-vtt

Avec ou sans bretelles ?

Il existe des modèles avec ou sans bretelles, les modèles avec bretelles, aussi appelés bib shorts, permettent de ne pas être gêné par l’élastique à la taille et restent bien place, par contre ils sont moins pratiques pour les pauses pipi, notamment pour les femmes. En été il peut être gênant d’avoir des bretelles, même si elles sont conçues dans un tissu aéré, on peut vite avoir chaud. A chacun d’essayer le type de cuissard qui lui convient le mieux.

Si les cuissards vélo sont souvent la partie la plus sobre de l’équipement, les marques s’efforcent de proposer des modèles avec des petits détails de couleur ou des designs qui font la différence afin de rompre la monotonie du classique cuissard vélo noir. Il y en a pour tous les goûts !

On distingue les modèles hommes des modèles femmes, les cuissards pour ces dames sont en effet adaptés à leur morphologie et n’ont pas de couture centrale.

Pour quelles disciplines ?

Les cuissards vélo sont surtout utilisés en vélo de route, cyclo-cross et cross-country, où le pilote a besoin d’aérodynamisme alors que dans les autres disciplines VTT comme le DH ou le Freeride, on portera un short de compression en dessous d’un short plus large.

Quel prix ?

Les modèles de base de cuissards vélo tournent autour de 20 – 30 euros, cela ne veut pas dire qu’ils ne sont pas performants mais ils auront les qualités nécessaires à une pratique occasionnelle. Pour une pratique plus assidue, les modèles plus haut de gamme peuvent aller jusqu’à 200 € car ils offrent un meilleur confort et un meilleur maintien grâce aux fibres utilisées, à la construction du tissu, au type d’insert. Ils auront aussi plus d’options de rangement avec des poches zippées, tous ces petits plus qui font que le prix du cuissard augmente.

Pour finir, il faut garder en tête que l’apparition des selles carbone et moins rembourrées font du cuissard un élément essentiel dans la recherche de confort sur l’assise. Pensez à bien vous équiper !

Charlotte

Charlotte, rédactrice web Alltricks et passionnée de triathlon

0 Commentaires

Pas de commentaires...

Il n'y a pas encore de commentaires, mais vous pouvez être le premier à commenter cet article.

Ecrire un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée. Les champs marqués sont obligatoires*