Test de la montre Polar M600

Montre Polar M600 : présentation

Fin 2016, Polar a lancé une montre intelligente pour le sport : la M600, une montre connectée qui suit votre activité au quotidien et avec laquelle vous pouvez vous entraîner tout en restant connecté à votre téléphone.

Elle fonctionne avec la plateforme Android Wear de Google ce qui veut dire que vous pouvez accéder à vos applis directement sur la montre, et avec l’application Polar Flow pour enregistrer vos entraînements. A noter que cela fonctionne parfaitement avec un Android mais que certaines fonctions sont inaccessibles sur Iphone.

Ce petit bijou technologique intègre donc plusieurs fonctionnalités et paramètres de mesure : FC (Fréquence Cardiaque) au poignet, GPS, tracker d’activité, plan d’entraînement du 5 km au marathon, suivi de l’activité quotidienne et du sommeil… La Polar M600 fait partie entière de votre quotidien grâce aux notifications du téléphone qui apparaissent sur la montre, elle vous accompagne dans tous les moments de la journée depuis le réveil avec l’alarme en passant par la consultation de la météo, vos échanges avec les autres, le suivi de votre planning, le training…

Vous sentez une petite vibration quand vous recevez un SMS ou un mail et vous pouvez y répondre grâce au contrôle vocal. Vous pouvez aussi démarrer vos entraînements en le demandant directement à la montre. Il est possible de désactiver les notifications si vous le souhaitez et si vous voulez gagner en autonomie.

La montre Polar M600 est étanche jusqu’à 10m et vous pouvez y stocker de la musique dans un espace de 4 Go pour ensuite l’écouter via un casque bluetooth.

Montre Polar M600 : le test

J’ai pu tester la montre Polar M600 pendant 3 semaines en la portant du matin au soir et pendant mes sorties running, je ne la portais que de temps en temps la nuit pour vérifier l’état de mon sommeil.

A première vue elle est assez imposante et cela se vérifie lorsque je la mets à mon poignet. Elle prend de la place et quand je dois mettre un pull ou enfiler un maillot de running, ça coince !! En revanche, si la taille est un peu grosse pour mon poignet, je ne la sens quasiment pas tant elle est légère (63 g pour être exacte). L’avantage est que le bracelet est interchangeable s’il est abîmé ou si l’on veut changer un peu le look. Je conseille de l’enlever à chaque fois que vous rechargez la montre, au début je ne le faisais pas et l’embout se détachait facilement.

L’écran carré de la montre est tactile et très lisible, l’interface est agréable et facile d’utilisation. On fait défiler les écrans avec le doigt : le 1er écran affiche les applications, le 2e écran affiche vos contacts et le 3e écran affiche divers paramètres (minuteur, alarme, chrono…). Elle contient deux boutons : un sur le devant pour démarrer l’entraînement et suivre votre activité au quotidien et un sur le côté pour revenir en arrière.

Un message vous avertit quand vous devez recharger la montre, je trouve ça bien pour éviter de se retrouver le soir à l’entraînement avec une montre éteinte (c’est l’expérience qui parle) ! Par contre il faut la recharger tous les jours parce qu’elle consomme, mais c’est rapide, en un peu plus d’1h c’est fait.

test-montre-polar-m600

Voyons maintenant mes impressions :

Au quotidien : comme la montre Polar M400, le suivi d’activité permet de savoir combien j’ai fait de pas dans la journée, où j’en suis de mon activité physique et si j’ai atteint ou non le volume d’activité requis pour mon bien être. La montre ne manque pas de me rappeler de bouger si cela fait trop longtemps que je suis assise et j’avoue que ça m’incite à me lever pour faire quelques pas quand je suis au bureau.

Lorsque je reçois des notifications la montre vibre et ça me surprend au début, je peux voir que j’ai un appel, j’avoue que c’est très pratique quand mon téléphone n’est pas à proximité, de même pour les textos. Si j’étais sceptique au début sur le côté gadget de la montre connectée j’y vois ici un intérêt, dans mon quotidien en tout cas. Je n’ai pas eu l’occasion de tester les autres applis, je préfère les consulter sur mon téléphone directement, j’y vois mieux.

A l’entraînement, j’ai eu du mal à m’habituer au côté tactile de l’écran (vous pouvez le désactiver si vous le souhaitez) et au fait qu’il faille tout le temps appuyer dessus pour voir mon allure. J’ai donc trouvé plus pratique d’activer le rétroéclairage : il suffit de balayer l’écran de haut en bas et d’appuyer sur l’image d’une ampoule barrée, le tour est joué, l’écran reste allumé ! Cependant il faut savoir que cela réduit l’autonomie de la batterie.

La vue de l’entraînement sur l’écran est celle que l’on choisit dans son profil sportif sur Polar Flow. J’ai choisi d’avoir sur le même écran : heure / temps écoulé / distance / vitesse et sur un autre écran la FC. Idéal pour suivre en temps réel les données d’entraînement suivant la vitesse ou la FC.

Autre fonction très pratique que j’ai découverte et qui m’a facilité la vie pendant mes séances : il est possible de faire défiler les écrans en bougeant le poignet. Je n’ai donc plus à toucher la montre si je veux passer de l’écran FC à l’écran vitesse / distance… par exemple.  Je vous conseille de suivre le didacticiel proposé par la montre car il faut s’habituer et pratiquer un peu avant de l’utiliser.

Pour mesurer l’entraînement, la Polar M600 a donc bien tout ce qu’il faut, seul bémol : on est obligé de programmer sa séance de fractionné sur Polar Flow avant de partir courir. Moi qui aime bien sortir sans forcément savoir à l’avance si je vais faire 10 x 30 x 30 ou 2 séries de 5 x 30 x 30, cela laisse peu de place à l’improvisation… dommage.

Lorsque ma montre bip pour notifier un appel ou un SMS j’avoue que cela me dérange un peu, certes je suis curieuse de savoir qui c’est mais cela va à l’encontre de ce que j’aime dans la course à pied : la liberté. En effet, quand je pars courir j’en profite pour déconnecter et profiter de ce moment à moi, de la nature et ce rappel à la réalité via la montre me gêne, ce qui serait la même chose vous me direz si je courais en permanence avec mon téléphone sur moi. Car c’est cela qui me semble le plus bizarre, puisque j’ai mon téléphone sur moi, à quoi bon avoir en plus une montre pour me notifier un appel ? N’étant pas très convaincue, j’ai commencé à en parler autour de moi avec des adeptes de ce type de montre et j’ai pris conscience qu’une montre connectée pouvait avoir un intérêt lorsque l’on fait du sport : en cas d’urgence. Si quelqu’un a besoin de me joindre, je peux répondre et décider ou non de poursuivre ma conversation selon l’était d’urgence de la situation. Je peux aussi m’orienter et retrouver mon chemin si je suis perdue ou grâce à Google Maps sans avoir à sortir son téléphone de ma poche, cela me permet de gagner du temps.

Malgré tout, je reste sceptique quant à la réelle utilité des notifications sur la montre dans la mesure où j’ai de toute façon mon téléphone sur moi pour que tout fonctionne. Sans doute ne suis-je pas assez geek pour apprécier ?

test-polar-m600

Montre Polar M600 : verdict

En résumé voici ce que je retiens de la montre Polar M600 :

Les plus :

  • Les nombreuses fonctionnalités de la montre et tout ce que l’on peut mesurer pendant sa course
  • Le côté intuitif et la facilité d’utilisation
  • L’écran tactile et très lisible

Les moins :

  • Le format de la montre est un peu gros pour un poignet féminin
  • Le manque d’autonomie
  • L’obligation de planifier un entraînement sur Polar Flow pour faire une séance de fractionné

En conclusion, je dirais que la Polar M600 est une montre idéale pour les personnes ultra connectées qui possèdent un mobile Android et souhaitent être constamment tenues au courant des appels et sms reçus, même quand elles font du sport, et qui aiment gérer leurs applis via la montre pour gagner du temps. Cela leur permet d’avoir une montre connectée pour la ville et pour le sport qu’elles peuvent porter toute la journée, sans avoir besoin d’en changer.

Cependant on est en mesure de se demander si une montre aussi connectée est nécessaire pendant une activité physique, si mélanger une montre lyfestyle et une montre sport est vraiment pertinent. Le moment sportif n’est-il pas un moment de détente ?  Un moment pour déconnecter, se recentrer sur soi et remettre à plus tard les multiples sollicitations que l’on rencontre au quotidien ?

banniere-abo-news_banniere

Charlotte

Charlotte, rédactrice web Alltricks et passionnée de triathlon

2 Commentaires

  1. Avatar
    A.G février 07, 2017

    Tout à fait d’accord sur le fait que le sport, c’est fait pour déconnecter.
    Suggestions à Polar : Pourquoi ne pas proposer une option de désactivation lors du lancement d’une séance ?

    Répondre
    • Avatar
      Charlotte février 08, 2017

      Bonjour, oui en effet il est possible désactiver les notifications mais si on le fait à chaque fois, l’intérêt de la montre connectée pour faire du sport perd tout son sens, mais pourquoi pas !

      Répondre

Ecrire un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée. Les champs marqués sont obligatoires*