Test Polar M200

Polar a sorti sa dernière nouveauté d’entrée de gamme : la montre GPS M200 et j’ai pu la tester sur ma préparation marathon ces deux derniers mois, voici mon retour d’expérience.

Polar M200 : présentation

J’ai tout de suite été séduite par la forme arrondie de la montre Polar M200 qui est très féminine, ce qui n’est généralement pas le cas pour toutes les montres de sport. En effet elle s’adapte bien à mon poignet, elle est légère et pas trop grosse et je n’hésite pas à la porter au quotidien. Facile à attacher, on peut l’ajuster au millimètre près puisque le bracelet, en silicone, est constitué de rainures tout du long dans lesquels on y accroche la fixation.

Le petit plus : le bracelet est interchangeable. La montre est vendue avec un bracelet noir ou rouge et il existe 3 couleurs supplémentaires : blanc, jaune et bleu. L’idéal pour se différencier des autres sportifs et assortir à ses tenues !

Pour charger la montre, comme pour changer de bracelet, l’écran se détache et se branche directement sur l’ordinateur ou un chargeur grâce à un mini câble USB. Elle se charge très rapidement, en 1 heure c’est fait !

Apparaît sur l’écran l’heure, la date et le jour de la semaine. Point de vue navigation c’est très facile, un bouton à droite permet de choisir dans le menu divers options : entraînements (avec un choix de plusieurs profils sportifs), activité au quotidien, historique, réglages et FC (Fréquence Cardiaque). Un bouton à gauche qui sert à sélectionner les options choisies dans le menu.

L’un des gros avantages de cette montre est la mesure de la FC au poignet, plus besoin de s’embêter avec une ceinture ! Par curiosité j’ai testé la Polar M200 en même temps que ma Garmin Forerunner avec ceinture cardiaque sur une sortie et la FC était la même, avec un tout petit décalage d’apparition sur la Polar.  A noter aussi qu’elle est waterproof. Enfin, on peut activer par bluetooth un système de notifications qui apparaissent à l’écran lors de sms ou appels reçus. Voilà une montre bien complète pour une entrée de gamme !

Polar M200 : le test

J’ai commencé par configurer Polar Flow et mis en connexion ma montre avec l’appli, ce qui me permet de suivre mon activité quotidienne et mes entraînements sur Polar Flow.

Au quotidien, la montre permet de mesurer les calories brûlées, le nombre de pas effectués, la distance parcourue et le temps d’activité. A la fin de la journée la montre indique le pourcentage d’activité atteint ou non en fonction de l’objectif défini au préalable sur Polar Flow. Toujours intéressant de voir si on a bien bougé ou pas pendant la journée. Le tracker analyse aussi le sommeil et montre le pourcentage de sommeil réparateur et agité que l’on a eu pendant la nuit.

test-polar-m200

Pour les entraînements, j’ai pu tester la montre Polar M200 dans toutes les conditions : sur des sorties longues (prépa marathon oblige), des séances de fractionnés en suivant l’allure ou la FC, des séances plus courtes. Le petit hic c’est qu’en ville il est toujours très difficile pour le GPS de trouver le signal, je dois souvent marcher jusqu’à un espace sans immeubles autour de moi pour que le GPS se déclenche. Je sélectionne ensuite ma discipline et c’est parti !

Pendant la séance je peux consulter le temps écoulé, la distance parcourue, l’allure et la FC. Pour moi c’est l’idéal, ce sont les informations dont j’ai besoin. Il est possible de personnaliser l’écran pour qu’apparaisse aussi l’altitude ou autre si on le souhaite. Pour les séances de fractionné il faut planifier ses entraînements au préalable sur l’application Polar Flow, ce qui est pratique en soi mais contraignant si l’on part s’entraîner sans savoir à l’avance quelle type de fractionné on va faire.

Il suffit de déclencher la montre pour une séance comme si l’on partait pour un footing et la montre commence le compte à rebours avec la partie échauffement. Elle émet une vibration au début de la séance puis des vibrations à chaque changement d’allure programmée. Enfin quand la séance se termine, el vibre pour indiquer la récup puis la fin de l’entraînement. J’aime beaucoup cette fonction qui permet de se concentrer sur sa séance sans plus se préoccuper de quoique ce soit d’autre.

Pour les entraînements de nuit, le rétroéclairage se déclenche en théorie quand on tourne le poignet mais ça ne marche pas à tous les coups et plusieurs fois j’ai dû appuyer sur le bouton en pleine séance, pas très pratique !

Quant à l’autonomie de la montre, elle est bien de 6 jours avec des entraînements d’1 heure par jour environ, comme annoncé par Polar.

Verdict

En conclusion, voici ce que je retiens de la montre Polar M200 :

Les plus :

  • Le côté esthétique féminin et la possibilité de changer de bracelet
  • La mesure de la FC au poignet
  • La facilité d’utilisation et la clarté l’interface Polar Flow
  • Le rapport qualité / prix

Les moins :

  • L’obligation de planifier les séances de fractionné avant sur Polar Flow
  • L’éclairage de l’écran au mouvement du poignet qui ne marche pas à tous les coups

En résumé, je dirais que pour moi qui suis une coureuse intermédiaire, les fonctions essentielles que j’attends d’une montre sont bien là avec en plus le côté esthétique et facile d’utilisation. C’est le type de montre idéal à porter au quotidien et pendant ses entraînements.

montre-polar-m-200

Charlotte

Charlotte, rédactrice web Alltricks et passionnée de triathlon

0 Commentaires

Pas de commentaires...

Il n'y a pas encore de commentaires, mais vous pouvez être le premier à commenter cet article.

Ecrire un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée. Les champs marqués sont obligatoires*