Vélotaf : pédalez pour aller travailler !

Vélotaf, est issu de la contraction de vélo et de taf (Travail A Faire, synonyme de travail). Aussi, de plus en plus de personnes franchissent le pas en France. En effet aller au bureau en vélo, c’est profiter de nombreux avantages : se détendre avant et après votre travail, entretenir et améliorer votre condition physique et morale, découvrir de nouveaux parcours, …
Outre ces nombreux avantages à utiliser le vélo pour aller au travail, certains points sont à connaître afin d’améliorer ses trajets et sa sécurité.

Voici donc quelques trucs et astuces à connaître pour améliorer votre quotidien de vélotaffeur.

 

Le saviez-vous ? La version vélotaf

 

  • Les gens qui travaillent à vélo ont une meilleure résistance au stress.
  • Les gens qui travaillent à vélo ont une plus grande confiance en eux.
  • 3h de vélo par semaine suffit à diminuer le risque de maladies cardiaques de 50%.
  • Votre vélo, que ce soit un vélo de ville, un fixie ou un route, coûte en moyenne 300€ (entretien, équipement, réparations…) par an, contre 3500€ pour votre voiture (carburant, assurance, entretien…) sur les mêmes trajets.
  • Les vélotaffeurs sont les salariés les plus sociables en entreprise.
  • Le vélo est 30% moins risqué que le scooter à Paris.
  • Depuis le 01 Juillet 2015, la loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte impose à l’employeur de prendre en charge les frais engagés par leurs salariés se rendant au travail à vélo sous forme d’indemnité kilométrique vélo.

 

Les bonnes astuces de vélotaffeur

 

  • Utilisez des gardes boues amovibles lors des journées humides.
  • Roulez avec des vêtements techniques qui évacuent la transpiration et limite l’effet cocote minute en arrivant au bureau.
  • En plus des vêtements techniques, un tour de cou de type Buff qui reste dans votre sac sera un accessoire quasi indispensable en fonction de l’évolution de la météo.
  • Ayez toujours le minimum d’outils pour ne pas tomber en rade : un multi outil, une chambre à air et une pompe vous suffiront si vous avez un petit ennui mécanique.
  • Soyez visible pour votre sécurité ! Équipez-vous de lumières vélo (préférez celles qui clignotent), de bracelets fluo ou même d’un gilet. Pour ceux qui roulent dans de grandes agglomérations, un écarteur de danger à fixer sur les haubans du vélo est aussi une solution supplémentaire.
  • Si vous devez attacher votre vélo une fois sur votre lieu de travail, attachez votre vélo par le cadre à un point fixe avec un bon antivol ou une chaîne spéciale vélo. Cela peut paraître évident mais on voit encore trop souvent des vélos attachés par la roue avant… c’est faciliter la tâche aux voleurs !
  • Investissez dans un vrai sac à dos étanche. Beaucoup de marque proposent des sacs spécifiques vélotaf qui permettent de transporter votre PC et de garder vos affaires de rechange au sec. Si vous souhaitez garder votre sac fétiche, un couvre sac étanche sera alors indispensable pour les jours de pluie.

 

Comment s’équiper pour le vélotaf ?

 

Découvrez notre sélection d’accessoires indispensables…

Pour être vu, se protéger de la pluie, réparer son vélo et le garer en sécurité.

 

Et notre sélection d’équipements vélotaf

Pour rester au chaud, au sec et être visible !

 

 

Pour continuer à profiter du vélotaf en hiver, il est essentiel de bien s’équiper !

Sélection vélos Urbains – Fixie

Il n’y a pas spécialement de vélo conçus pour le vélotaf, mais on peut distinguer 2 types de vélotaffeurs :

Les vélotaffeurs faisant de nombreux kilomètres optent en général pour un vélo de course traditionnel ou un VTT  équipé de pneus fins.

Les vélotaffeurs urbains,  dont le nombre de kilomètres étant moindre, optent pour des vélos plus confortables avec un cintre plus étroit pour se faufiler entre les voitures. La transmission est également moins complexe. En effet, les fixies ou pignons fixes sont équipés d’un seul pignon et d’un frein réduisant ainsi au maximum l’entretien du vélo.

 

Vous vélotaffez et vous souhaitez vous équiper avant l’arrivée des mauvais jours ? Découvrez notre univers Vélo de Ville !

Alltricks

4 Commentaires

  1. Avatar
    Guillaume septembre 09, 2015

    Je rajouterais d’investir dans un porte bagage pour y mettre le sac à dos. ça diminue énormément la transpiration au niveau du dos !

    Répondre
    • Avatar
      vannier septembre 09, 2015

      En effet, j’ai installé un porte bagage Tubus sur un ancien vtt sans œillet (avec un adaptateur QR-axle-mounting) afin de clipser mon sac pour transporter un portable, 1 CAA, une pompe, un poncho de pluie.
      Au quotidien, le confort est très nettement supérieur à un sac à dos.

      Répondre
  2. Avatar
    Vincent mars 16, 2017

    Pour compléter/corriger:
    – un porte-bagage pour transporter ses affaires et ne pas avoir de poids sur le dos (lourd + sudation)
    – un sac étanche à clipser sur le porte-bagage
    – un vélotaf = garde-boues permanents (on peut rouler dans une flaque d’eau) + dynamo moyeu pour avoir toujours un éclairage qui fonctionne
    – un bon U compacte pour attacher le cadre + des vis anti-vol pour sécuriser les roues + selle
    – des pneus renforcés contre la crevaison (Marathon Plus ou autre) et gonflés au maximum (5-8 bars, selon)
    – de quoi réparer une crevaison
    – le matin, vérifir la météo : si nécessaire, prendre une cape de pluie
    – même si ça n’est obligatoire que la nuit hors- agglomération, il est recommandé de toujours porter un gilet fluo : ça ne coûte rien et ça peut éviter un accident

    Répondre

Ecrire un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée. Les champs marqués sont obligatoires*

 

Tu veux ne rien manquer de l'actu du blog ? On a la solution avec notre newsletter mensuelle !