Voyage en Colombie avec notre pilote BMX Sylvain André

Sylvain André, pilote Alltricks de BMX Race va participer ce WE à l’indoor de Saint Etienne qu’il a remporté l’année dernière. Avant de remettre son titre en jeu, Sylvain qui est de retour d’un stage en Colombie nous raconte son voyage au pays de Mariana Pajon et sa préparation avant cet événement BMX incontournable du mois de décembre !

Salut Sylvain, tu rentres tout juste de Colombie, sur les terres de Mariana Pajon. Qu’es tu allé faire là bas ? Peux tu nous raconter ton voyage ?

Oui effectivement, j’ai passé une semaine en Colombie. Depuis 10 ans, un open, appelé « las luces », (les lumières dans la langue du regretté Molière) est organisé là bas, à la même période. Chaque année ils invitent plusieurs élites pour promouvoir le BMX Colombien sur la scène internationale et proposer une compétition avec un niveau élevé. L’an dernier il y avait par exemple Stromberg, Nhyaug, Joris Dauded et d’autres….

Cette année c’est Vincent Pelluard qui m’a branché et j’ai immédiatement accepté ! C’était pour moi l’occasion de découvrir ce pays que je ne connaissais pas mais aussi de côtoyer de plus près la très célèbre Mariana Pajon (Multiple championne du monde de Race et médaillée d’or aux Jeux Olympiques de Londres)
Au vue de la période d’entraînement plutôt intensif, j’ai décidé de ne partir qu’une semaine. Sur place j’ai été super bien accueilli par Mariana Pajon et j’ai même passé la semaine dans sa maison familiale. Rien que passer une semaine dans l’antre Pajon, ça mérite un article ! Une famille tournée vers la championne, mais qui reste humble et où chacun reste à sa place.

Il faut imaginer que Mariana, en Colombie, c’est la star nationale ! C’est à dire que partout où elle va, on la regarde, on lui demande des autographes, des photos… Bref, en plus de ses entraînements, elle doit gérer cette notoriété et ça, pour en avoir discuté avec elle, c’est très prenant !

marianapajon

– Mariana Pajon aux Jo de Londres de 2012 –

On a commencé la semaine par une action humanitaire organisée en partie par la fondation de Mariana. Deux jours dans le nord de la Colombie là où il fait chaud, où ils n’ont rien, et que certains meurent de faim… Ça met dans le bain mais c’est très motivant de pouvoir apporter notre modeste contribution.

En règle générale, les clichés sur la Colombie ne sont pas si éloignés de la réalité. Il y a de gros écarts de niveaux de vie. La classe moyenne là bas n’existe pas réellement. Pour faire simple, soit tu as de l’argent, soit tu n’en as pas…

Jeudi, conférence de presse avec les pilotes élites et quelques journalistes, suivi d’un mini stage l’après midi avec les jeunes BMXers du coin, entrecoupé d’une petite séance de musculation. Idem le vendredi

Samedi soir, jour de compétition à l’open de las Luces.

Là c’est encore quelque chose. Une piste avec 5 virages, 6 lignes droite, une butte de départ improbable. Bref, spécial…

Ça s’arrête rapidement pour moi. En demi je me fait couper en 2 dès le départ, et je suis pris dans une chute dans le second virage.  Résultat pas de prince money, pas de points UCI, un poignet et un genoux qui me mettent out pour le dimanche. Rageant, même si la course n’était pas le seul objectif de mon déplacement.

Côté résultats, c’est un local, Sergio Salazar, participant des jeux 2008 qui s’impose chez les Hommes.

Pour terminer sur ce voyage, j’ai vraiment apprécié leur approche du bmx qui est vraiment différente de la nôtre. Pour certains, le bmx c’est LA voie pour s’en sortir et ça se ressent sur la piste, c’est pas une légende …

Je pense que ça ferait du bien à beaucoup de monde d’aller la bas. Ils n’ont pas les équipements à la pointe mais ils y arrivent quand même à force de travail et de volonté.

Si vous voyez la salle où s’entraîne Mariana, vous réaliseriez que l’essentiel, c’est le vélo, le vélo et le vélo. Pour eux rien ne sert de chercher les 10 % de détails, si les 90% de bases ne sont pas là. Brefs pragmatiques et efficaces !

 


Après cette coupure Colombiennetu remets ton titre en jeu à l’occasion de l’Indoor de St Etienne. Peux tu nous décrire cette compétition ?

Oui, je remets mon titre en jeu et viens chercher quelques points UCI en vue de la qualification aux Jeux Olympiques, tout en gardant en tête l’objectif des mondiaux en juillet en Hollande.

L’indoor de St Étienne a pris de l’ampleur ces dernières années. La piste est spectaculaire, il y a de belles primes de course et une inscription au calendrier UCI. La recette n’est finalement pas si compliquée. Le fait que des « stars » viennent, n’a fait que faire monter la mayonnaise.

Côté préparation, c’est une course que je n’ai jamais réellement préparée. Je prends juste un jour de repos avant le début de la compétition histoire de ne pas être cramé, mais c’est tout. J’y vais avec détachement et généralement cette « préparation » m’a souvent réussie à Saint Etienne. Pourvu que ça dure 😉

Mais bon, il y a des points UCI à aller chercher, alors gagner ne ferait pas de mal du tout et permettrait de finir l’année en beauté !

 

sandré2

– Sylvain sur le podium l’an dernier –

Quels sont tes objectifs pour le reste de la saison ?

Pour le reste de la saison, ça sera la qualification à la Nation et engranger des points UCI. C’est à dire scorer en coupe du monde et sur encore 6-7 C1.

Explications : 10 courses C1 , UCI (manches Europe, st Étienne, etc) sont prises en compte sur la période 30 mai 2014 au 30 mai 2016. J’ai déjà 3 victoires et une 2ème place. Il faudrait donc en gagner encore quelques unes cette année pour ne pas à avoir à courir à droite et à gauche en 2016 et préparer sereinement les JO

Les coupes du monde restent donc le principal objectif. Il ne va pas falloir s’endormir si je veux mon billet pour les JO de Rio en 2016 et les plages de Copa Cabana

 

Merci Sylvain pour ce témoignage et de nous avoir fait voyager ! Bonne chance pour Saint Etienne et pour le reste de ta saison !

Souhaitons également bonne chance à nos autres pilotes engagés à St Etienne : Manon Valentino, Simon Duchene et les riders de la DN Haro Paris !

Alltricks

0 Commentaires

Pas de commentaires...

Il n'y a pas encore de commentaires, mais vous pouvez être le premier à commenter cet article.

Ecrire un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée. Les champs marqués sont obligatoires*